Choisir sa contraception après l’IVG

La méthode de contraception choisie doit être mise en place dès que possible après la réalisation de l’IVG, une grossesse pouvant survenir rapidement.

Aucune méthode de contraception n’est contre-indiquée après une IVG (sauf le dispositif intra-utérin – DIU, si l’avortement a comporté un épisode infectieux). Les méthodes nécessitant des manipulations vaginales (anneau vaginal, cape cervicale…) ne sont toutefois pas recommandées immédiatement après l’intervention, pendant le premier cycle suivant l’IVG.

Une contraception peut être mise en place immédiatement après la réalisation de l’avortement.

  • Un dispositif intra-utérin (au cuivre ou à la progestérone) peut être posé en fin d’aspiration pour une IVG instrumentale (sauf en cas d’épisode infectieux).
  • Une contraception hormonale, oestroprogestative (pilule, patch) ou progestative (pilule, implant) peut être débutée :
  • Les préservatifs masculins peuvent être utilisés dès la reprise des rapports sexuels.
  • Les préservatifs sont les seuls contraceptifs qui protègent des infections sexuellement transmissibles dont le VIH-Sida.

Afin d’aider la femme à effectuer son choix, les différentes méthodes contraceptives disponibles sont rappelées dans le

Dossier-guide IVG (PDF - 826.2 ko)

.

Pour plus de renseignement, consulter choisirsacontraception.fr, le site d’information de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) dédié à la contraception ainsi que les fiches mémo contraception de la HAS sur le site de la Haute autorité de santé.

Vous avez des questions sur la contraception, la sexualité ou sur l’avortement ? Contactez le numéro vert 0800 08 11 11.

Alsace Provence-Alpes-Côte d’Azur Où s’informer sur l’IVG ? Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Ile-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Pays-de-la-Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche